Jean-Rémy CAUQUIL et René ROBERT , manager de l’Executive MBA de l’école toulousaine, reviennent sur cette expérience réussie dans une région chère aux associés d’EDULIS.

Pourquoi avez-vous pensé à Jean-Rémy pour intervenir auprès des étudiants de l’Executive MBA ?

René ROBERT : Nous nous connaissons bien puisque nous étions camarades de promotion à la Toulouse Business School ! J’ai suivi de près sa carrière internationale au sein d’EDF, et je lui ai rendu visite à Rio, à Stockholm et à Madrid. Cette expertise en faisait un intervenant idéal pour animer des modules autour du management interculturel et du secteur de l’énergie auprès des apprenants du MBA. Ce ne sont pas des étudiants classiques : ils ont entre 35 et 45 ans et 10 à 20 ans d’expérience professionnelle derrière eux. Ils souhaitent donner une nouvelle dimension à leur carrière en se réorientant ou en créant leur entreprise. Pour des échanges enrichissants, nous devons leur proposer des intervenants d’excellence comme Jean-Rémy.

Jean-Rémy, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les expériences dont vous souhaitiez faire profiter les apprenants du MBA ?

Jean-Rémy CAUQUIL : J’ai passé plus de 25 ans dans le secteur de l’énergie et de l’environnement. J’y ai occupé des postes exécutifs ou d’administrateur auprès de majors français comme EDF, Dalkia, Veolia Environnement ou Suez. J’ai passé une quinzaine d’années à l’international, dont une bonne partie au Brésil ainsi qu’en Scandinavie et Péninsule Ibérique. Je pouvais apporter à la fois une vision sectorielle de l’énergie et un regard personnel sur la dimension culturelle du management.

Pourquoi est-ce important pour vous d’être présent dans la région toulousaine, dont vous êtes originaire ?

Jean-Rémy CAUQUIL : La région Occitanie fait partie des axes de développement prioritaires d’EDULIS. C’est une région très dynamique où l’on souhaite déployer notre offre de soutien aux financements des PME. Nous y avons déjà un bon réseau, et nous allons bientôt nouer de nouveaux partenariats pour gagner en visibilité, notamment auprès des dirigeants de PME de croissance.

René, vos étudiants ont-ils apprécié les interventions de Jean-Rémy ?

René ROBERT : Beaucoup ! Quel que soit le parcours des intervenants, ils doivent être capables d’échanger de façon pédagogique avec des apprenants expérimentés. Jean-Rémy maîtrisait parfaitement cet aspect communication.
C’est essentiel pour une session d’apprentissage efficace.

Jean-Rémy, est-ce qu’enseigner a aussi été pour vous une source d’enseignements ?

Jean-Rémy CAUQUIL : Tout à fait ! Mais plus qu’enseigner, il s’agissait de partager une expérience. Ce qui m’intéresse dans ce genre de débats, c’est le dialogue avec les participants : ils ont des convictions et leurs questions sont souvent pointues. Les échanges ont vraiment eu lieu dans les deux sens : les élèves m’ont d’ailleurs confié leurs préconisations sur le développement stratégique d’EDULIS lors d’un process workshop que j’ai co-animé avec René. J’attends avec impatience de renouveler l’expérience.

Posté par Equipe EDULIS

Les associés EDULIS viennent des univers de l’entreprise, de la finance et de la Fintech, ont une pratique éprouvée de la PME à l’ETI, des entreprises régionales et de l’international. Ils vous apportent leur vision à 360° de l’entreprise et de l'investissement dans le non-côté.