Article de Jean-Rémy CAUQUIL, Président d’EDULIS (extrait) :

Aujourd’hui, les plateformes de financement participatif obéissent à une régulation stricte définie par l’AMF ou l’ACPR suivant les statuts des plateformes. Le premier de leurs objectifs est de protéger les investisseurs et de lutter contre le blanchiment d’argent. Demain, l’encadrement du financement participatif prendra sans doute une envergure européenne.

Lire l’article