Tous les observateurs constatent un « refroidissement » du commerce mondial après la guerre des taxes lancée par Donald Trump. Une initiative que les dirigeants chinois, insensibles aux agitations électorales du monde occidental, vont probablement regarder passer avec un certain détachement.

Mais quel impact attendre sur l’espace européen ?

L’Allemagne, déjà affectée par la fin de cycle politique d’Angela Merkel, pourrait être significativement pénalisée par ce qui fut sa force durant 2 décennies : sa capacité d’exportation, qui a créé une forte dépendance aux marchés américain, chinois et UK (près d’1/4 de ses exportations). Sans pessimisme exagéré, de grands acteurs industriels (automobile par exemple) vont devoir faire face à des incertitudes sérieuses, même si la croissance mondiale semble confirmée autour de 3,2%.

L’Italie, 4ème économie européenne, en proie à une nième et profonde crise politique ne devrait pas en profiter. Le UK, guidé par la « vision » de Boris Johnson, s’affaire à larguer les amarres continentales d’un marché unique jugé castrateur, pour un axe atlantique et une redécouverte de l’Amérique.

Dans ce scénario, la France semble pouvoir tirer son épingle du jeu et commencer, enfin, à réduire son taux de chômage, en bonne lanterne rouge de l’UE avec l’Italie, l’Espagne et la Grèce.

Notre conviction dans ce scénario, c’est que le développement des start-ups et des PME de croissance françaises mérite votre confiance d’investisseur avisé, qui oriente ses regards vers le non coté pour une diversification raisonnée de son portefeuille.

Chez EDULIS, nous ne croyons pas à la fable de la « start-up nation » qui, en un claquement de doigts, enfante des licornes qui se métamorphosent en PME devenant des ETI enfin cotées au Nasdaq. Ce ne sont pas ces histoires là que vous souhaitons vous proposer.

En revanche, depuis un an, EDULIS a analysé près de 250 dossiers, sélectionné les projets et rencontré leurs dirigeants. Nous avons challengé leurs choix, scruté leurs risques et leurs performances et, finalement, coconstruit leur stratégie de financement en actions ou obligations.

Aujourd’hui, 12 entrepreneurs conseillés par EDULIS sont prêts à vous rencontrer pour partager leur vision de marché et leur business plan, et vous associer au capital de leur société ou proposer un placement obligataire.

Ils opèrent dans des secteurs aussi divers que la BioFood, l’Intelligence Artificielle, la sécurité défense, l’efficacité énergétique, la Medtech, l’innovation en implantologie dentaire, les services financiers de gestion de trésorerie ou de blockchain pour les gestionnaires d’actifs, les Apps et réseaux sociaux de proximité, la santé au travail etc.

Nous avons à cœur de répondre à vos attentes de diversification et de rendement : consultez notre site EDULIS ou, plus simplement, contactez-nous.

Posté par Jean-Rémy CAUQUIL - Président d'EDULIS

Militant du financement alternatif des TPE et PME, il saisit l’ouverture réglementaire du financement participatif pour leur apporter une offre digitale de financement “haut de bilan” en rupture, conjuguée aux conseils de l‘équipe d’experts expérimentée d'EDULIS.